La peur d’avoir peur d’aller dormir

Bienvenue sur le site de Bonbec spirituel

La peur d’avoir peur d’aller dormir

19 mai 2020 Articles 0

Je pense intérieurement dans ma tête, le film choisi par Tonton et Tata est un navet. Je vais aller me coucher. Au-revoir Papy, au-revoir Mamy, Tonton et Tata. Soudain, j’ai une petite voix intérieure qui me dit que je vais songer à mon ex, à mon collègue du boulot qui colle ses crottes de nez sur le clavier d’ordinateur, et pire, je vais rêver de mes morts. Mais au fait, qu’est-ce que le sommeil et le rêve ? Ce n’est qu’au moment du réveil que je fais la relation entre le soi-disant état de veille et l’état qui le précédait : mon sommeil, et j’ajoute que je me sens bien parce que j’ai bien dormi. Mais si je rêve que je suis en contact avec mes morts et mes alleux, je vais attribuer ma mauvaise humeur au fait d’avoir mal pioncé. Pour mes morts (snif ; Laurette, Pimprenelle, Grand-papa…), ils ne m’ont jamais perdu, seule, je suis dans l’illusion de les avoir perdus. Contrairement, à la vie terrestre, je suis avec mes amis pendant le jour, et quand ils sont morts, je suis avec eux durant la nuit. Et si j’inversais ? Je dors le jour, et je travaille la nuit. Mais mince, alors mes morts vont venir le jour pendant mon sommeil ! Je vais sérieusement plus du tout avoir envie d’aller dormir, moi qui aie si peur d’avoir peur de la mort. Pendant mes heures de veille, ce sont mes sentiments qui ne peuvent être dissimulés et mes émotions que perçoivent le plus clairement mes chers disparus. De plus, comme un nombre non négligeable de mes idées sont intimement liés à mes émotions, la majorité d’entre elles sont également franchement visibles. Mes morts communiquent avec moi. Horreur, malheur, oui, oui, oui, je suis épouvantée ! Comme mes sentiments se reflètent dans mes disparus, je vais tout faire pour leur montrer des pensées négatives pour les chasser, mais est-ce possible… ? Lors de mon endormissement, ma conscience utilise mon corps spirituel, mais on ne peut demander mon avis. Où est ma liberté ? Où est mon libre arbitre qu’on m’a tant promis ? Je m’adresse à tous ceux qui cherchent désespérément à avoir un contact avec les défunts, avec les morts… Vous n’y échappez pas, nous n’y échapperons pas, nous avons des contacts avec eux durant notre sommeil, donc élevons nos émotions pour qu’ils soient contents que nous allons bien !